Sept à huit le 5 février 2012 : Ariane Alassane de Masterchef, Irina Lucidi « missingchildren.ch »

samedi 4 février 2012

Sept à huit inédit le dimanche 5 février 2012 avec interview de Anne Alassane (Masterchef) mais aussi le témoignage de Irina Lucidi victime de l’enlèvement de ses enfants. Sept à huit est présenté par Harry Roselmack.

Sept à huit

VIE GLACIALE
Près de 3,5 millions de Français n’ont pas les moyens de se chauffer correctement. Avec la violente vague de froid qui a fait chuter les thermomètres au-dessous de zéro cette semaine, leur quotidien devient difficile.
Dans le Doubs, Pierre et Patricia et leur fils adolescent, Geoffrey, vivent dans une vieille ferme mal isolée. Avec un seul salaire, ils n’ont pas les moyens de chauffer leur maison : chez eux, le matin, la température ne dépasse pas les 5 degrés. Un petit poêle à pétrole réchauffe la cuisine qui atteint péniblement les 14 degrés.
Dans les Yvelines, Véronique, mère célibataire, a vu son salaire d’attachée de presse fondre ces derniers mois. Face aux impayés, son fournisseur a fini par lui couper le gaz : elle n’a désormais ni chauffage, ni eau chaude.
Reportage de Delphine KLUZEK et Laure BIGNALET

APRES LES LARMES
Anne Alassane pensait avoir réalisé ses rêves : une famille nombreuse, une ferme à la campagne et, grâce à sa victoire à l’émission de concours de cuisine  » Masterchef  » en 2010, de quoi ouvrir enfin un restaurant et vivre de sa passion pour la cuisine.
Mais le 2 janvier dernier, deux de ses filles sont mortes asphyxiées dans un incendie accidentel. Un drame qui a ému tous ceux que la combativité et le parcours d’Anne Alassane avait conquis.
Malgré l’horreur de la tragédie, elle se bat pour continuer à vivre. Elle a depuis rouvert son restaurant. Entourée de sa famille et de se quatre autres enfants, elle a accepté de recevoir une équipe de Sept à Huit.
Reportage d’Anne-Claire DANEL et Pierre DEHOORNE

TOURNANTE MORTELLE
Cécilia Gueye, élève infirmière de 21 ans à Marseille, devait passer la soirée avec son petit ami, Emmanuel. En réalité, le rendez-vous galant était un piège : après avoir été saoulée, Cécilia aurait été victime d’un viol collectif, avant de mourir des suites d’un coma éthylique cette nuit de décembre 2008. Ses agresseurs présumés, quatre jeunes d’une cité des quartiers Nord de Marseille, ont été condamnés à des peines de 10 à 15 ans de prison en avril dernier par la Cour d’assises des Bouches-du-Rhône. Deux d’entre eux ont fait appel. Ils estiment que la jeune femme était  » consentante « . Leur procès débute le 6 février à Nice. Ioulia Kapoustina et Cédric Fourré ont rencontré la famille meurtrie de Cécilia ainsi que les proches des jeunes impliqués dans l’affaire qui évoquent, pour leur défense, une pratique soi-disant  » répandue  » de  » tournantes consenties  » pour certains jeunes du quartier.
Reportage de Ioulia KAPOUSTINA et Cédric FOURE

ENFANTS ESCLAVES
Magdala a 11 ans, mais elle n’a jamais touché un cartable ni un cahier d’écolière. Son quotidien rime plutôt avec torchons et serpillères : Magdala est une enfant esclave.
En Haïti, on les appelle les Restaveks. Un mot créole qui signifie  » Reste avec ton maître « . Des enfants souvent originaires des campagnes, envoyés en ville par leurs parents qui n’ont pas les moyens de les élever dans des familles de la classe moyenne à la recherche d’un domestique. Une pratique ancienne, théoriquement illégale, mais tolérée par les autorités.
Les Restaveks préparent les repas, emmènent les enfants de leurs maîtres à l’école souvent en les portant sur leur dos pour ne pas qu’ils se salissent. Ils ne reçoivent aucun salaire, dorment sur un carton, mangent les restes. Un mineur sur dix serait concerné.
Un document rare et bouleversant sur Magdala, Jean Pierre, Lourdie, des enfants esclaves, sur ceux qui les exploitent, mais aussi sur leurs parents qui les ont abandonnés.
Reportage d’Elodie PAKOSZ et Tony CASABIANCA

LE PAYS DES KOALAS
Avec ses oreilles rondes et poilues, sa bonne bouille d’ours en peluche, le koala est un des animaux les plus aimés au monde.
Ce petit marsupial, qui vit dans les arbres, dort jusqu’à 18 heures par jour et se nourrit exclusivement de feuilles d’eucalyptus, est l’un des symboles de l’Australie. Mais c’est aussi un animal en danger. En dix ans, la population de koalas a diminué de moitié. Ils seraient moins de 100 000 aujourd’hui. En cause, la proximité de l’homme, les accidents de la route et les prédateurs comme les chiens. Désormais, ils font l’objet de tous les soins.
Vous découvrirez comment dans la ville de Port Macquarie, en Australie, on a créé un hôpital entièrement dédié aux koalas où on les soigne avant de les remettre dans la nature.
Vous verrez également ces bénévoles, comme Barbara et Jeffrey, qui recueillent et élèvent des bébés koalas.
Reportage de Loïc GRASSET et Fabrice LAUNAY

AU NOM DE MES FILLES
Pour Irina Lucidi, le temps s’est arrêté il y a 1 an. Le 30 janvier 2011, ses deux jumelles, Alessia et Livia, disparaissaient, enlevées par leur père Matthias Schepp. Cinq jours plus tard, il se suicidait sans laisser de traces des fillettes alors âgées de 6 ans. Pour la première fois, Irina Lucidi se livre à la télévision sur l’épreuve qu’elle a vécue et vit encore aujourd’hui. Elle raconte les premiers moments où l’espoir est encore là, l’enquête qui piétine malgré l’importante mobilisation des médias, puis la trace de deux petites jumelles qui se perd en Corse au lendemain de leur enlèvement.
Aujourd’hui, même si elle est réaliste sur le sort probable de ses filles, Irina Lucidi ne baisse pas les bras. Elle a mis son  » expérience  » au service des parents qui sont dans la même situation. Elle a créé la fondation  » Missing Children « , dédiée à la recherche des enfants disparus en Suisse, où elle réside. (http://www.missingchildren.ch/)
Reportage de Thierry DEMAIZIERE, Alban TEURLAI


--- absmiddle Réagir en live sur l'actu série TV via le Forum Séries télé LeMag-VIP (inscription NON obligatoire) ---
Articles sur le même thème




Les commentaires sont fermés.